top of page

Los Angeles Lakers : Récit de la saison 2021-2022


LeBron James tenant le titre de Champion NBA et le titre de MVP des finales en 2020. Crédit : Getty Images.


Les Lakers sont l'une des franchises les plus mythiques de la NBA avec 17 titres de champion dont leur dernier a été remporté il y a seulement deux ans. L'équipe de Los Angeles vient pourtant de finir leur saison à la onzième place de la conférence Ouest, synonyme de non qualification pour les play-offs. Perçu comme les grands favoris pour le titre à l'orée de la saison 2021-2022 par les bookmakers et les médias, notamment Yahoo Sport qui les voit soulever le titre. Mais les Lakers la conclue avec le huitième plus mauvais bilan depuis la création de la franchise, en 1947. Alors comment les Lakers ont-ils pu être si décevants cette saison ?


" On a touché le fond. De toutes les saisons que j'ai pu voir en tant que Lakers."

James Worthy, légende des Los Angeles Lakers durant les années 80, après une défaite humiliante contre les Portland Trails Blazers.


Un été qui semble réussi


La saison 2020-2021 est compliquée, les Lakers sont éliminés dès le premier tour des play-offs. L'effectif a besoin d'être remodelé et c'est chose faite très rapidement. Pendant l'été, ils hésitent entre DeMar DeRozan, ailier des San-Antonio Spurs à cette époque, et Russell Westbrook l'un des meilleurs meneurs de sa génération et qui joue aux Washington Wizard à ce moment. Les dirigeants, Rob Pelinka et Jeanie Buss, choisissent de récupérer Russell Westbrook. Ils y parviennent via un échange avec Washington en larguant Montrezl Harrell, Kyle Kuzma et Kentavious Cadwell-Pope. Deux d'entre eux ont fait parti de l'équipe qui a remporté le titre en 2020 et ont eu un rôle important dans l'effectif californien. Ils signent également Carmelo Anthony, légende du jeu à 37 ans, pour son apport offensif. Dwight Howard et cinq autre joueurs qui avaient fait partie du sacre en 2020 reviennent dans l'effectif californien.

Les Lakers doivent également s'occuper de la prolongation de certains joueurs mais ils sont obligés de faire des choix puisque le salary cap (montant que les salaires de l'effectif ne peuvent pas dépasser) est dépassé. En cause, le salaire des trois stars s'élève à 117 millions de dollars en cumulé, sachant que le salary cap est à 112 millions de dollars pour l'année 2021-2022.


Les Lakers doivent donc prolonger certains joueurs et entourer au mieux le Big three tout en ayant un budget salarial réduit. Les dirigeants prennent la décision de prolonger Talen Horton-Tucker, un ailier de 21 ans. Il complète le banc et réalisera sa meilleure saison avec neuf points inscrits en moyenne. La franchise californienne laisse partir Alex Caruso, meneur expérimenté qui a remporté le titre en 2020. Il signe à Chicago, un contrat de quatre ans.



Russell Westbrook lors de son arrivée au Los Angeles Lakers pendant l'été 2021

Crédit : Getty Images


Une saison qui vire au cauchemar


Les médias voient alors les Lakers comme des grands favoris. Mais dès les premiers matchs de pré-saison, la mayonnaise ne prend pas avec six défaites en six matchs. Pourtant, les espoirs envers les Lakers restent les mêmes.


Lors du premier match de la saison régulière, les Lakers affrontent les Golden States Warriors et accusent leur première défaite de la saison 121-114. Mais les vrais problèmes s'affichent lors des défaites contre les équipes de bas de tableau, particulièrement les Oklahoma City Thunder. Les disfonctionnements de l'équipe apparaissent au grand avec les défaites contre les Houston Rockets ou face aux Portland Trail Blazers, des équipes qui ne se qualifieront pas pour les play-offs à la fin de la saison.


Après un mois de compétition, les Lakers ont un bilan de dix matchs gagnés accompagné de dix défaites. Les Lakers ne sont pas en haut du classement et se situent à la limite de la qualification aux playoffs. Puis le mois suivant, les Lakers continuent leurs mauvaises performances avec neuf défaites pour seulement onze victoires dont quatre d'affilée à la fin du mois contre des équipes qui sont dans le ventre mou du classement. Jamais les Lakers ne seront capable de signer des matchs de référence contre les équipes les plus performantes de la ligue comme en témoigne la défaite contre les Philadelphie 76ers durant le mois de janvier. Les Lakers s'inclinent alors 87-105. Les 76ers ont 58% de réussite au tir alors que Los Angeles n'atteignent que les 43% de réussite au tir. Les Lakers sont, lors du All-StarsWeekend, à un bilan de 27 victoires pour 31 défaites. Ils sont pour le moment toujours qualifiés pour les play-offs.


Mais après le All-Stars Weekend, les Lakers ne glanent que six petites victoires pour dix-huit défaites. Les Californiens abandonnent leurs espoirs de playoffs. Ils concluent leur saison avec huit défaites lors de leurs dix derniers matchs. Ils finissent la saison onzième et ne participent même pas au play-in.



Le joueur star Anthony Davis jouant sous le maillot des Los Angeles Lakers

Crédit : Getty Images



Comment expliquer cet échec?

De nombreuses raisons expliquent la saison ratée des Lakers. Les premiers maux sont les blessures pour l'un des effectifs les plus âgée de la ligue. Cette saison les Lakers cumulent 41 'cinq majeur' différents pendant la saison dû aux blessures ce qui rend difficile la création d'automatisme entre les joueurs. Cela entraîne donc de nombreuses défaites contre des équipes qui sont, elles, bien rodées. Le Big three Lebron, Davis et Westbrook n'ont joué que 393 minutes ensemble sur l'entièreté de la saison régulière. Cela s'explique par les nombreuses blessures d'Anthony Davis qui est l'un des principaux acteurs dans la quête du titre en 2020. Mais il est très souvent blessé et n'a joué que 40 matchs sur les 82 de la saison régulière. Pour comparer à la saison précédente, Anthony Davis n'a joué que 36 matchs sur les 72 de la saison régulière. Dans les statistiques cela se ressent avec seulement 23 points de moyenne inscrits, ce qui correspond à sa huitième meilleure saison sur le scoring sur ses dix saisons jouées.


À 37 ans, Lebron James a également été touché par les blessures. Il a raté 26 matchs cette saison à cause des blessures notamment à la cheville en fin de saison, qui ont condamné les Lakers et une blessure aux abdominaux au milieu de la saison régulière. Sur le Big three, seul Russell Westbrook n'a pas été touché par les blessures cette saison puisqu'il n'a raté que quatre matchs. En effet, la deuxième combinaison de trois joueurs le plus utilisés par les Lakers cette saison sont Malik Monk, Russell Westbrook et Carmelo Anthony.


Des tensions ont été ressenties dans le vestiaire entre le coach et les joueurs avec notamment Russell Westbrook qui déclare au sujet de la relation avec son entraîneur Frank Vogel : "Je ne sais pas quel problème il avait avec moi ". L'intégration du MVP 2016 n'a pas été réussi dans l'effectif californien alors que Westbrook a toujours été attaché à Los Angeles puisqu'il est né en Californie et il a joué à UCLA quand il était à l'université. Russell Westbrook a toujours été dans une quête pour trouver son rôle dans la franchise dont il n'aura jamais trouvé l'issue et n'a pas brillé cette saison avec 18 points de moyenne inscrits par match accompagné de sept passes décisives par match. Pendant sa saison 2020-2021, chez les Washington Wizard, Russell Westbrook était à 22 points de moyenne inscrit par match avec 11 passes décisives par rencontre. L'enfant de la ville, a été hué par les fans en raison de ses contre-performances. Les supporters sont allés jusqu'à harceler la famille de Westbrook." Je ne veux même plus emmener mes enfants à mes matchs parce que je ne veux pas qu'ils entendent des insultes sur mon nom pour aucune raison" a notamment dénoncé le joueur.


Défensivement, les Lakers sont la huitième pire défense de la ligue. Ce défaut s'explique notamment par les choix des dirigeants réalisés pendant l'été dernier en laissant filer Kentavious Cadwell-Pope et Alex Caruso qui étaient des joueurs réputés pour leurs qualités défensives pour récupérer Russell Westbrook et Carmelo Anthony qui excellent en attaque mais pas défensivement. Les dirigeants ont préféré prendre de grands noms plutôt que conserver leurs 'role player', pourtant capitaux dans le succès des Lakers en 2020.


Frank Vogel à gauche et le meneur Russell Westbrook à sa droite

Crédit : Getty Images


Que faire maintenant ?


Après une saison difficile, les Lakers ont décidé de renvoyer le coach Frank Vogel. Les raisons communiquées sont les mésententes et la non intégration de Russell Westbrook dans le système des Lakers.

Les Lakers ont signé un nouvel entraineur, Darvin Ham. Il est l'actuel assistant coach des Milwaukee Bucks titré l'an dernier mais éliminé cette année au deuxième tour des playoffs par les Boston Celtics. Il a déjà travaillé sur le banc des Lakers en tant qu'assistant entre 2011 et 2013.


Les Lakers ont beaucoup apprécié son apport tactique et son CV en tant qu'ancien joueur. Ce qui lui apporte de l'expérience et surtout du crédit vis à vis des autres joueurs. LeBron James a tweeté : "Tellement excité, félicitations et bienvenue coach DHam". Giannis Antetokounmpo, l'actuelle star des Milwaukee a commenté sur Darvin Ham : "Je suis très heureux pour lui, il est le bon choix pour eux. Il est toujours sincère avec vous. Il ne vous raconte jamais de connerie. Il le mérite plus que quiconque."


L'interrogation de cet été est avant tout l'avenir de Russell Westbrook puisqu'il peut activer un 'player option' qui lui permet d'étendre son contrat d'un an. Mais si Westbrook active sa player option, alors il touchera 47,1 millions de dollars pour la prochaine saison, sachant que le salary cap de l'année prochaine est estimé aux alentours des 112 millions de dollars. Si Westbrook n'active pas son contrat il sera alors agent libre et pourra alors choisir où il veut jouer. Si il ne prolonge pas son contrat ça sera probablement pour prendre plus d'argent sur le long terme. Le joueur des Pheonix Suns Chris Paul a d'ailleurs fait la même chose pour signer un contrat de trois ans sur 90 millions de dollars alors qu'il touchait 40 millions de dollars mais avec un contrat d'un an.


Peu d'équipes peuvent toutefois proposer à Russell Westbrook les mêmes émoluments que chez les Lakers. Mais si Russell Westbrook décide de prolonger son contrat, les Californiens auront peu de flexibilité pour aller chercher des joueurs. Il est possible pour les Lakers d'échanger Westbrook pour alléger le salary cap. L'équipe pourraient recruter plusieurs joueurs avec un montant de salaire équivalent. Enfin la moitié de l'effectif est libre de tout contrat cet été. Pour redevenir les grands favoris de la NBA, Le Front Office des Lakers doit maintenant créer une véritable équipe avec un budget salarial serré.



Daniel Lumbroso



Комментарии


bottom of page